"Qu'est-ce que la vie ? C'est l'éclat d'une luciole dans la nuit. C'est le souffle d'un bison en hiver. C'est la petite ombre qui court dans l'herbe et se perd au coucher du soleil". Crowfoot, chef blackfeet (1821-1890)


Éphémère comme la terre

" Enfant je savais donner; j'ai oublié cette grâce depuis que je suis devenu civilisé. J'avais un mode de vie naturel alors qu'aujourd'hui, il est artificiel. Tout joli caillou avait une valeur à mes yeux; chaque arbre qui poussait était un objet de respect. Maintenant je m'incline avec l'homme blanc devant un paysage peint dont on estime la valeur en dollars." 

Ohiyesa, écrivain indien contemporain

Par notre inconscience collective, ces clichés risquent de devenir le témoignage de ce qui fut et ne sera plus. Si ce partage peut sensibiliser des personnes au respect de cette magnifique biodiversité que nous offre la Terre Mère, alors je saurai pourquoi j'ai passé ces instants à construire ce site. Me volant un peu du temps que je partage avec la nature et qui m'est vital, cet effort n'aura pas été vain.

Et le jour de mon grand voyage, je fermerai les yeux plus serein.  

 

 

" Un homme qui n'est plus capable de s'émerveiller a pratiquement cessé de vivre" 

                                           Albert Einstein ( 1879 - 1955 )

                               Combat sensible

Conscient du côté amateur de certains de mes clichés, j'ai malgré tout voulu les partager, suivant ainsi les conseils de photographes professionnels rencontrés dans mes expositions. Peut-être pourront-ils vous amener à porter un autre regard sur notre planète. Savoir se poser tout près de chez soi, s’asseoir et contempler. Découvrir le moindre soupçon de vie; une chenille, un pinson, une pâquerette...Admirer l'épeire chassant au petit matin dans sa toile perlée de rosée et faire tomber certains préjugés profondément ancrés dans l'inconscient collectif.

Ecoutez la chouette hulotte chanter l'amour et moquez-vous de ce dicton moyenâgeux: "Chouette qui hulule près, ou sur une maison est annonciatrice de mort". 

Faites en sorte d'éduquer les jeunes générations à se détourner des "coutumes"de destructions et de tortures appliquées aux animaux déclarés nuisibles. Cachez-vous, ne dérangez pas et observez ce renard dont la gueule déborde de campagnols. Véhiculez les bonnes informations comme pour mon ami...Le renard...Vous verrez que quelques chasseurs adeptes du prélèvement ont compris eux aussi le rôle des prédateurs dans notre écosystème et rétablissent ainsi la vérité, condamnant de fait des actes pitoyables. Je ne compte plus mes heures de chagrin et de révolte face à ces exactions.

Enfin, après cette invitation au voyage, je vous ferai découvrir des liens de photographes dont le talent et la qualité des images vous laisseront cois. Au contraire de mes clichés amateurs, ils n'ont nul besoin de publicité tant ils sont primés et connus d'un large public. Mais ils sont animés  par la même conviction que la mienne. Partager leurs photographies pour sensibiliser le public à préserver la nature avant qu'elle ne meure.

J'ai choisi ces artistes tant par goût esthétique personnel que pour leur éthique quant à leurs méthodes d'approche de la faune sauvage.

Qu'ils puissent longtemps encore nous émerveiller de ces instants magiques captés avec talent, passionnément. Condamner les sirènes des microstocks , c'est les aider à vivre de leur travail et pérenniser le rêve qu'ils nous apportent en image, participant ainsi à la sensibilisation de la sauvegarde de la nature.

                 Je vous souhaite un bon voyage


                 Traquet oreillard ♂ photographié en juillet 2013 Chaos de Nîmes-le-vieux en Lozère          Tous les mots soulignés sont des liens. Cliquez dessus pour y accéder